Dans les coulisses du Tour de France

Mercredi 11 juillet 2018, les coureurs arrivaient à Quimper et toute la ville c'était préparée à l'évènement. Pour l'occasion, nous avons rejoint l'équipe et découvert les différentes professions qui contribuent à faire du Tour de France un évènement exceptionnel.

En arrivant sur le lieu, nous découvrons l’espace où l’on va travailler qui se situe quelques dizaines de mètres après l’arrivée. C’est loin ! D’habitude il est en face d’après les habitués.

Les pousse-pousses Haribo défilent, le char à jet d’eau se balade pour rafraîchir la foule.

préparation de l'arrivée du Tour de France
les publicitaires s’installent et commencent à distribuer des cadeaux.

J’attrape quelques paquets de bonbons au vol avant de découvrir mon pass pour entrer dans l’espace réservé aux invités et partenaires.

pass Tour de France
si on le perd on est foutues !

Nous retrouvons alors la société Sodexo qui est chargée de la restauration lors de grands événements tels que la coupe du monde de Rugby, le Paris Dakar, Rolland Garros ou encore les jeux olympiques.

L’agence d’intérim nous avait présentée des tenues sobres. Chemise blanche, nœud papillon pour mesdames.

Nous voilà équipées d’un béret et d’un tablier assorti.

l'équipe "belles des champs"
Nous sommes l’équipe « belles des champs » comme on nous a si bien surnommées. Je retrouve mes copines Anaïs et Audrey qui portent également le béret à merveille.

 

Le chef vérifie chaque détail de la tenue avant de répartir les binômes et de faire un rapide briefing. Sourire obligatoire et politesse exigée !

Je rencontre Christophe qui m’explique chaque chose à faire et le déroulement de la journée. C’est son deuxième Tour, il est ravi de l’expérience.

Kiki de Sodexo
Et voilà mon super collègue plus connu sous le pseudo de kiki !

 

Voici venu du stagiaire chargé d’hygiène et qualité. Il veille à la bonne utilisation des produits de nettoyage. Lui aussi est enthousiaste de suivre les coureurs cette année.

C’est parti pour les sodas, jus de fruits et verres d’eau fraîche.

Toute une foule se précipite dans le camion climatisé où nous sommes pour goûter le buffet. Je dois dire que ces camions sont sur deux étages auxquels s’ajoute une terrasse sur le toit. Il y a la télé, à boire et à manger. Que demander de plus en attendant le maillot jaune. Notre stand a du succès, autant que celui des copines situés dans un camion similaire et à l’extérieur.

Des partenaires du Tour, des notables défilent, sirotent. Ils créent des contacts importants et entretiennent leurs relations autour de l’évènement.

Deux personnalités invitées par l’un des partenaire viennent se servir auprès de moi. Un comédien et un présentateur télé. Jamais je n’aurai penser les voir à Quimper. Je les ai trouvé très agréables : des gens simples qui appréciaient le moment et les glaces apparemment.

Les hôtesses continuent de défiler dans l’espace extérieur pour prendre des photos, accueillir et présenter les lunettes 3D, le photographe du tour va et vient en attendant l’arrivée. Le personnel est détendu et sympathique.

Anaïs passage Valentine
Parce qu’Anaïs est ma meilleure complice dans ce genre de coups foireux

C’est bientôt l’arrivée, la caravane passe, lançant des bob cochonou a tout va, des casquettes LCL et des Vittel.

Pas le temps de lever la tête vers l’écran. Il faut servir les coupes de champagnes! Le coureur passe à 30 mètres, je l’aperçois du coin de l’œil et voit la caméra qui court avec. Les images que je vois ensuite à l’écran sont exceptionnelles et le niveau de technologie me laisse sans voix.

L’ambiance est à son comble.

La remise des prix faite, les gens se dispersent, le buffet est vidé, on commence à ranger le matériel. Les agents de sécurité, reconnaissables à leur t-shirt vert, soufflent et le chef se détend. Tout était calé sur l’arrivée et tout s’est bien passé.

Les employés chargés des camions de rêve arrivent pour les démonter et les remettre sur un seul étage. Ils parlent anglais, tout se fait en musique et c’est déjà l’heure de partir. Quelques interview se terminent. Direction mur de Bretagne pour eux, la fête au centre ville de Quimper pour moi.

3 Commentaires

Ajoutez les vôtres
  1. 1
    ipassionpapeterie

    J’entends souvent parler de courses assez longues, voire en relay… Mais je ne pensais pas qu’il en existait carrément à l’échelle de la France !
    On doit y passer de bons moments et en sortir avec du super souvenirs !

Laisser un commentaire